Ma réponse en toute amitié à vos commentaires.


Une réponse en toute amitié à tous les commentaires reçus.

  1. Dans mes précédentes vidéos où je raconte que j’ai été infecté par un collègue non-vacciné, je reconnais que ce n’était pas habile ni nécessaire de ma part. Mes collègues non-vaccinés et moi en avons discuté et je me suis excusé.
  2. Dans certains groupes où l’on incite au salissage à mon endroit, on dénonce mon travail de journaliste. J’attire votre attention sur le fait que j’ai quitté le métier de journaliste et que je suis camionneur maintenant. J’ai été remercié de TVA en raison de coupures budgétaires alors je n’entretiens aucun lien privilégié avec eux et je ne suis rémunéré par aucun média ou gouvernement.
  3. Je ne suis pas d’accord avec une partie de la couverture médiatique de la manifestation d’Ottawa. En entrevue, encore ce matin à TVA, j’ai dit trouver ça dommage que le discours d’une faible minorité ne retienne autant l’attention. Sur les viaducs, depuis hier, je vois de beaux gestes d’appui aux camionneurs et ça me fait énormément de bien. Je comprends que le métier de journaliste est délicat et j’ai parfois l’impression que de répéter qu’il y aura des débordements crée une attente et un climat propice l’expression d’une rage injustifiée auprès de certains individus.
  4. J’ai choisi de ne pas aller manifester à Ottawa car je suis choqué et dégoûté que des groupes organisés se servent de ma confrérie et de mon métier pour encaisser des millions de dollars, alors qu’ils n’ont rien à voir avec ce métier noble et difficile. Ils nuisent à la cohésion sociale et nous obligent à se diviser.
  5. J’ai peur que les images d’éventuels gestes isolés de casseurs ne soient associés pendant longtemps à la confrérie des camionneurs. Je trouve cela inacceptable et honteux pour mes collègues qui choisissent un métier qui s’apparente à une vocation et un style de vie.
  6. Je crois que les gouvernements canadiens et américains ont fait une grosse erreur en ciblant les camionneurs avec des mesures sanitaires strictes. Les camionneurs savent gérer leurs camions, les charges, les lois, les bouchons, les réglementations. Ils savent aussi gérer leur santé. C’est une décision politique qui peut toujours être renversée.
  7. Je crois qu’il est le temps de remettre entre les mains de la population la gestion de sa santé personnelle. Il faut en arriver à l’évidence que Omicron et ses dérivés infectent tous les gens, vaccinés ou pas.
  8. À ceux qui choisissent de refuser le vaccin, proposons des alternatives: tests rapides en quantité suffisante. Toutefois, pour les délinquants, imposons des amendes salées et coercitives.
  9. Reconnaissons cependant que la Covid-19 entraîne une hausse spectaculaire des absences auprès des camionneurs malades ou qui doivent se placer en isolement préventif et offrons à tous les travailleurs, incluant les camionneurs, des congés maladie payés pour ne pas hésiter à s’absenter quand ils présentent des symptômes.
  10. Faisons-nous attention. C’est pas en se divisant les uns les autres qu’on réussira de grandes choses.

Vous avez le droit de m’haïr… moi aussi il m’arrive de ne pas m’aimer. Faites-le dans le respect de nos valeurs communes.

Merci à tous ceux qui prennent le temps de commenter. Même si c’est parfois rough comme message, je prends contact avec vous et la discussion finit souvent sur des consensus.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueueurs aiment cette page :